Ode à mes amis

Je suis entre deux mondes et mon cœur bascule vers l’un puis vers l’autre… c’est ainsi que je me sens en permanence, je ne sais mettre de mots sur ce que je ressens … le vivre sans avoir besoin de le dire n’est-ce pas mieux que de dire ce qu’on n’arrive pas à vivre?

Je suis entre deux mondes et mon cœur chavire … et je savoure celui que je quitte, moment après moment, comme pour mieux le regretter, comme pour mieux m’en imprégner, comme pour ne jamais oublier …

Je suis entre deux mondes et je ressens celui que je quitte comme jamais auparavant. Tant de petits gestes, tant de mots doux, tant d’amour que je ressens. Un mot par ci, une remarque par là, un geste ici et là, est-ce l’adieu si proche qui me rend si sensible à toutes ces preuves d’amour qu’il m’envoie?

Je sais écrire mes doutes, je sais écrire mes angoisses, je sais écrire mes colères, je sais dire mes questionnements, mais l’amour quand il m’emplit me fait taire, le bonheur quand il m’envahit me faire tout juste sourire bêtement … je ne veux l’écrire, je veux simplement le vivre

Je me sens choyée, bénie, chanceuse … heureuse …

Je ne peux qu’être reconnaissante … MERCI

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer