Me, my body and the Fascia thing

Je ne me souviens plus de comment j’ai dû atterrir sur le blog de  Blaise la première fois, tout ce dont je me souviens c’est que sa fascia machin chose m’intrigua dès le début comme tout ce que je ne connais pas et tout ce que j’ai du mal à comprendre : je lui posais donc des questions, j’essayais du mieux que je pouvais de comprendre mais il faut bien l’avouer sans grand succès, cette histoire de toucher et d’écoute du corps m’intriguais et m’échappais à la fois.

Pour mon court passage à Casa je l’ai enfin rencontré avec sa douce moitié, et autour d’un délicieux couscous, nous avons parlé de tout et de rien, de beaucoup de choses et de pleins d’autres encore et la fascia machin chose revenait dans notre discussion et mes questions et mes perplexités aussi…
Blaise l’infatigable m’expliqua encore et encore, me donna des exemples, m’en parla du mieux qu’il put et finit par me proposer une séance… la proposition tomba, je ne m’y attendais pas, je ne savais pas à quoi m’attendre, j’étais en terrain inconnu (et dieu sait que j’aime ratisser mes terrains avant de les investir), mais je savais déjà que j’allais dire oui car tout le monde le sait : j’aime savoir où je met les pieds mais ma curiosité les entraîne parfois à son grès.

Je pense sincèrement que Blaise s’est bien amusé lors de cette séance, je voyais son sourire en coin quand il me regardais suivre ses mouvements et les scruter pour voir et bien voir ce qu’il faisait, ce qui allait arriver, ce qui allait se passer, il me disait de me détendre, j’essayais de le faire mais je n’y arrivais pas… la séance était en cours, ses mains expertes se posaient au grès de mes tensions (du moins c’est ce que je compris par la suite) et je commençais à comprendre, ou du moins à sentir… mon corps réagissait et je découvrais un fonctionnement qui m’était inconnus… Je compris que parfois certaines choses se voient mieux les yeux fermés ou du moins se font elles sentir et deviennent plus perceptibles…

Les ondes que je sentait circuler n’étaient peut être pas visibles mais bien réelles, le relâchement subit des muscles du corps, les tensions, les vibrations, et puis surtout, surtout la cascade de relâchement que les muscles de mon dos ont connus, en vagues successives avec cette impression que je m’enfonce dans une eau berçante coup après coup, croyant à chaque vague que le corps est relâché et découvrant à la suivante qu’il peut l’être d’avantage, savourant la surprise et l’étonnement que chaque secousses produisait, et la sensation d’un corps à redécouvrir : plus détendu, plus léger…

J’arrêtais de voir, je me mis à écouter … et je comprenais de quoi Blaise parlait…

Mes questions ne se sont pas arrêtées pour autant, l’amusement sur le visage de Blaise non plus, il avait gagné le parie : Je sais désormais ce qu’est la Fasciapulsologie et je suis désormais conquise…et puis surtout contente de savoir que mon corps fonctionnait bien en général et que je n’ai pas de tensions insurmontables.

J’ai toujours eu beaucoup de respect pour mon corps, même s’il est vrai que je ne fais pas toujours tout ce qu’il faut pour en prendre soin, même si je traîne à faire du sport, même si je ne mange pas toujours comme il faut, même si je dit que je fais de mon mieux… je respecte mon corps pour le miracle qu’il est, pour toutes les choses qu’il me permet d’accomplir, pour toutes les corvées qu’il m’épargne, pour les douleurs qu’il m’évite et pour tant et tant de choses… la façon dont Blaise parle du fonctionnement du corps comme une entité liée et complémentaire m’a beaucoup séduite, ce fonctionnement comme un tout homogène faisait écho en moi et je le trouvais normal et logique et puis le naturel de la méthode ne pouvait que plaire à l’anti-médicament que je suis …. La Fasciapulsologie et sans conteste pour moi.

Mais bien au-delà de cette découverte, j’ai également rencontré deux charmantes personnes,  Nadia et  Blaise : des gens vrais, des gens sympas, des gens à connaître et à découvrir encore et encore… merci à vous deux pour cette belle après midi que je n’ai pas eu le temps de voir passer, qui était sensée être un déjeuner mais qui a pris la peine de se prolonger pour mieux me permettre de vous découvrir et de vous apprécier…

Je suis rentrée de mon petit passage de Casa riche de belles rencontres,  Bluesman et sa gentillesse,  Jihane et sa joie de vivre,  Oussama et sa fraîcheur… il est toujours des endroits qui vous séduisent par les rencontres que vous y faites, il est toujours des gens qui embellissent vos passages… merci d’avoir pris le temps de colorer mon séjour de ces fragments de vous-même.

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer