Songe d’une nuit d’hiver

Il est venu me voir encore ce soir, comme à chaque fois sans que je m’y attende, il se manifeste, comme si de rien n’était, comme s’il n’était jamais partis, comme s’il faisait toujours partie de mon quotidien, il revient, toujours lui-même, toujours le même sourire, toujours cette aura qui l’entoure surement plus dans mon cœur qu’ailleurs… je le revois et je ne semble même pas surprise.

Et je me comporte comme s’il n’était jamais partis et je n’en suis même pas étonnée, et je fonctionne comme jadis, comme si les années ne s’était pas écoulées, comme si des vies n’avaient pas changées, il intègre mon présent et présent et passé s’entremêlent avec harmonie, l’un apaisant l’autre comme un baume sur mon cœur… je me sens rassurée.

Il m’arrive de m’étonner, mais sans oser lui demander… les pourquois me semblent obscurs mais je ne cherche qu’à les accepter, je ne cherche qu’à les intégrer et les plus folles explications me semblent vérité, je les veux vérité… et je me sens apaisée.

Il revient quand il veut, pour encore repartir, car il ne peut vraiment revenir, il revient juste pour moi, le temps d’un songe, d’un rêve au sens obscur que j’essaierais d’élucider, mais que je finirais par accepter : cadeau venu d’ailleurs ou peut être juste du fond de mon cœur…

Il me manque encore, il me manque toujours …

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer