Et si le poème était toujours aussi vivant ?

Parce que je ne trouve toujours pas le temps de dire tout ce que j’ai à dire, parce que les jours passent trop vite, parce que les soirées sont trop courtes et les journées trop en course, parce qu’avec ça le corps lache un petit peu et que quelque bobo trompe sa vigilence, parce que parfois on a envie de détente, de ne pas fournir d’effort, de partager un bon moment et de le savourer encore et encore…

parce que j’aime les mots, les mots en images, les mots en beauté, les mots en poèmes…

parce que quand c’est en arabe l’effet est plus grand, le touché plus intense…

parce que certaines initiatives sont à applaudir et certains talents à fêter….

parce que et parce que….

vous ne pourrez que savourez ce moment de poésie et de pur bonheur, car certains mots sont beaux mais qu’en plus certaines façons de les dire les rends merveilleux:

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer