L’insoutenable frilosité des discours

Et bien oui je vais en faire un billet parce qu’après tout c’est mon blog et je peux y dire tout ce que je veux comme je le veux…

Avez vous remarqué que dès que vous mentionnez dans un billet la religion et à forte raison la religion musulmane sans en faire l’éloge à gauche et à droite vous vous faites systématiquement reprendre et remettre dans le droits chemin?

Avez vous remarqué que dès que islam n’est pas suivie par des mots glorieux et tout plein d’éloge, on oublie de bien lire votre billet et on y voit tout à coup plein de choses à redire parce que vous n’avez pas assez insisté sur la glorification de l’islam et de la religion, que vous ne l’avez pas assez défendu même si vous ne l’avez nullement attaqué?

Avez-vous remarqué que des gens oublient totalement de quoi vous parlez et lisent en diagonale en cherchant le mot islam pour voir est-ce que vous le défendez, le glorifiez, le lavez de tout soupçon et que non ce n’est pas suffisant de seulement ne pas l’attaquer?

Vous apportez des faits dites-vous? Et bien ce n’est pas suffisant, il faut insister, mettre en avant, répéter, redire que l’islam n’est pas en cause… sinon ? Et bien sinon vous ne savez pas ce que vous dites.

Vous ne dites nullement que l’islam en tant que religion à sa base est en cause, mais vous parlez des croyances des gens, vous parlez de leurs interprétations? Et bien vous n’en avez pas assez dit… pourquoi? Surement parce que votre audience n’est pas assez intelligente pour faire la différence.

Et bien je vous le dit, je considère que mon audience est assez intelligente pour ne pas faire d’amalgame, je considère que les gens qui me lisent et qui me font partager leurs commentaires savent faire la différence et savent comprendre ce qu’on leur dit.

Et je le dit encore : si j’ai envie de parler religion et bien je le ferais et si j’ai envie de dénoncer ce que des esprits tordus en font, des abus qui sont commis en son nom et bien je le ferais encore et encore et croyez moi je dénoncerais en estimant que je n’ai nullement besoin de passer derrière à coup d’éloge pompeux, de répétitions ridicules ou de discours frileux. Il y a bien des gens qui font ça bien mieux que moi.

La religion pour moi, toute religion est à respecter, toute croyance est à honorer à forte raison celle en laquelle je crois. La religion est une affaire personnelle, la religion est une affaire spirituelle…

Seulement quand en son nom des atrocités sont commises, il faut les dénoncer… quand en son nom des être souffrent, sont lésés dans leurs droits, sont bafoués dans leurs dignités, il faut pouvoir en parler. Et que ceux qui ne voient pas la différence entre dénoncer une utilisation de la religion, et dénoncer une religion, se le tiennent pour dit : L’autruche n’a jamais rien réglé en enfonçant sa tête sous le sable.

Partagez
Tweetez
Enregistrer