Un destin de mot

Les mots sont des créatures bien étranges, elles ont des vies bien singulières. Certains d’entre eux sont plus populaires que d’autres, certains passent leurs vies à dormir tandis que d’autres passent d’une bouche à l’autre plus souvent qu’ils ne peuvent le dire. Chacun d’eux porte en lui un sens, un ou deux, parfois plusieurs à la fois et ils semblent les porter sans rechigner.

Quelques mots peuvent être à part car il arrive durant leur vie qu’on leur fasse porter un sens qui semble contredire celui pour lequel ils sont nés. On dit alors d’eux qu’ils sont vivant et que c’est cette vie qui les fait évoluer autant, on dit d’eux qu’ils reflètent leur temps, leur société, leur contexte… parfois je me demande s’ils ne préfèrent ne refléter qu’eux même, s’il ne préfèrent ne porter que leur sens premier, parfois je me dit que s’ils avaient des mots pour le dire, ils crieraient que assez c’est assez, qu’un mot a tout de même le droit de rester ce mot. Mais tout mot a un destin, et qui en ce bas monde contrôle le sien?

Tenez par exemple un mot en Darija tel que ”Hbiba”: Un mot à l’origine bien doux et bien aimant, il porte en lui tant de ”hob” et ne fait que s’approprier l’aimée ou la chérie. Par quel miracle s’est-il retrouvé adressant du masculin lui qui porte fièrement sa féminité avec ce ”a” bien attaché à son extrémité? Oui tenez-vous bien: ne soyez nullement étonné d’en entendre plus d’une roucouler un ”Hbiba” à son aimé, et ne vous indignez pas de voir l’aimé répondre pantois à la déclaration si convoitée, car vous l’aurez compris ce n’est nullement à lui que sa virilité à été refusée mais c’est bien de la certitude de sa féminité que ”Hbiba” s’est vu dépouillé.

Et si seulement la cruauté de son destin s’arrêtait à cette confusion des genres dont ”Hbiba” se voit affliger, car ce pauvre mot en en supporte bien d’autres mesquineries. Lui si tendre et si mignon s’est vus aimé et apprécié de tous, certains le trouvaient attachant, d’autres trouvent sa musicalité berçante, quelques uns pensent qu’il finis bien les phrase, tandis qu’un certain nombre trouvent qu’il en ponctue à merveille pas mal d’autres. Et voilà qu’on le vois partout, des Hbiba par ci et des Hbiba par là, des Hbiba à toutes les sauces, des Hbiba pour adoucir, des Hbiba pour enfoncer, des Hbiba pour finir, des Hbiba pour commencer, d’autres juste pour reprendre son soufle et se relancer…

Et comme vous l’aurez tous deviné, trop d’amour tue l’amour, en tout cas dans notre histoire une bonne partie de celui que ”Hbiba” portait en lui. Alors ”Hbiba” se met à sonner faux, comme si on lui avait collé une note dissonante bien malgré lui, on commence à y entendre mesquinneries, flatteries, hypocrisie… Et ”Hbiba” se met à sonner creu, on commence à sentir son vide qui s’élargie, et plus il est présent plus son sens se fait abscent…

Alors certains se méfient, d’autres le prennent en grippe, d’autres se moquent sous cape et au final ”Hbiba” n’est plus ce qu’il était car même lui ne se reconnait plus…

NB: Hbiba est l’équivalent en marocain de Chérie et vient du mot Hob qui veut dire amour.

NB2: Ce post est en réponse à la première suggestion faite suite à ma demande aux lecteurs de ce blog de m’inspirer des sujets pour bloguer, alors ne m’en voulez pas trop :D




17 Responses to “Un destin de mot”

  1. 1 karim bekouchi

    Merci hbiba!

  2. 2 Mouka-f-Slouka

    Comme on dit si bien chez nous “Dans tout exces, il y’a un manque” (fekoulla zyada, naqessane), l’utilisation excessive de ces “mots” leur enleve leur poids, leur puissance, leur impact.
    Hebiba n’est qu’un exemple parmis tant d’autres. Ce qui me frappe le plus, et comme tu l’as si bien dit, c’est qu’il est devenu sans genre (gender), a l’origine c’etait un mot destine a une cherie, mais le genre a disparu de ce mot, c’est un chemin tres battu que le mot hebiba a emprunte, bien d’autres l’ont precede, tout simplement parcequ’a l’origine, on reste un peuple majoritairement berbere, meme si certains se disent “3eroubiya”, notre chere darija, et par extension notre memoire collective et notre culture en general est une etrange alchimie, un subtil melange d’influences, bien des mots sont passes de l’arabe ou bien d’autres langues dans la darija et se sont transformes, la structure de la darija est un sujet fascinant, et ce mot n’est qu’une preuve de plus, s’il en faut, de notre heritage a travers notre langue, bien des mots sont entres dans notre langue et ont perdu leur sens original aussi bien que leur particularite.
    remarque aussi l’adaptation, en arabe classique c’est “Habiba”, en darija c’est “hebiba”, cette transformation n’est jamais gratuite, dans ce cas la, le mot est devenu neutre en genre.
    Quand a l’utilisation excessive de ce mot, tellement qu’il a perdu de son impact, il faut blamer les “Fassis”, n’ont t’ils pas comme habitude de dire “l’7aja li fabor, kattar manneha, 2ila mratek taya3jabeha laklame la7elou, kattar mene 7ebiba ou n3asse hani”, je n’ai pas invente cette phrase. elle est assez connue dans les mileiux fassis, le reste du maroc a appris la lecon recemment.
    Merci “Hebiba”

  3. 3 Kenza

    @Karim: wa faynek???

    @Mouka: Personnellement je ne cherche pas à définir c’est la faute à qui et malgré mon post (à ne pas prendre au premier degré :) ) j’aime beaucoup les évolutions que connait la darija, j’adore les nouvelles expressions et j’adore comment certains mots prennent des sens nouveau parfois subtils mais qui font toute la richesse de notre parlé ce qui fait vraiment que c’est vivant et que ça nous ressemble.

    De part le fait que je vis au Canada j’en entend des dialectes arabes et franchement plus j’en connais plus j’aime notre darija que je trouve très belle, très mélodieuse et très expressive.

  4. 4 zalamite

    salam kenza et merci pour la visite

    “Et voilà qu’on le vois partout, des Hbiba par ci et des Hbiba par là, des Hbiba à toutes les sauces, des Hbiba pour adoucir, des Hbiba pour enfoncer, des Hbiba pour finir, des Hbiba pour commencer, d’autres juste pour reprendre son soufle et se relancer…”

    Excellent ;

    Ça résume bien ce que les homes on fait des mots,

    au départ y’a l’intention, le mot n’est que l’outil, et quand l’intention se sert des mots pour aboutir, on est plus sincère, on devient stratège

    L’acte sexuel est le socle du tout,

    la violence du corps a corps se heurte a la douceur des mots comme pour dissimiler la bassesse de l’intention par un je ne sais quoi …

    c’est le propre de l’home -animal,

    faut mieux la boucler et jouir tout court…

  5. 5 Mouka-f-Slouka

    Zalamite est lui meme une corruption des “Alumettes”, les marocains de l’est ont retenu le “Z” de la liaison du les et du alumettes, alors ca a donne “Zalamites”, assez proche d’ailleurs de “Les ‘Z’ allumettes”.
    Je n’ai pas tres bien saisi tes allusions aux actes sexuels, mais je pense deviner la direction generale de ton explication, dans certaines conditions, je pourrais dire que tu as raison, mais dans bien d’autres, je dois dire que je ne le suis pas du tout.
    Je dis “Hebiba” a mes deux filles tout le temps, ton explication ne s’applique pas du tout dans ce cas la, je dis “Hebiba” a mon garcon (handicappe), la aussi ca ne s’applique pas, mais je ne le dis JAMAIS a ma femme, je prefere “Houbinou”, ce qui est encore une autre transformation, je dirais une “amazighation” du mot “Houbi” ou meme de “Hebiba”. en fait ce mot est une invention de ma femme qui est (etait) tres timide et n’osait jamais dire “Houbi” ou bien “Hebiba”, alors cette “amazighation” a dminue l’impact du mot.
    Une langue est une interaction complexe de plusieurs facteurs: sociaux, culturels, intellectuels, etc…

  6. 6 Mouka-f-Slouka

    J’ai mal epele le mot “Allumettes” plusieurs fois, dommage qu’on ne puisse pas revenir sur le texte et le changer avant de l’envoyer.

  7. 7 zalamite

    que dire de Slouka ? wella Mouka ?peu importe

    notre compréhension et appréciation du mot change dépendamment de la situation et de l’intention :

    j’ai fais exprès de choisir comme situation l’acte sexuel, et comme intention jouissance

    afin d’isoler l’esthétique de la merde (le cru) … lmohime t pas obligé d’unterstand ..

    tu peux continuer d’employer hbiba avec tes enfants , y’a pas de mal a ça ,

    salut

  8. 8 le mythe

    à vrai dire, moi aussi je n’aime pas ce mot “hbiba”
    je le trouve faux…
    bon billet al hob, ou je dois rajouter le “a” pour ne pas me faire taxer de matcho

    merci al hoba

    et doucement ma jolie
    doucement ma jolie, tu démarres fort

    le mythe
    Ferrari

  9. 9 Mouka-f-Slouka

    Zalamites (Louqid est tout aussi bien si tu veux mon avis): On vit tous derriere un filtre: notre vecu fait partie integrante de ce filtre, nos desirs, nos frustrations (TRES importants quand on parle du “Male” marocain, je choisis toujours mes mots), nos reves, nos capacites intellectuelles, nos limites, nos ambitions, ..etc.
    Le tien (filtre, peut etre filtres?) semble etre tres singulier.

  10. 10 Kenza

    @Mouka: j’ai toujours aimé Houbinou ou hbibinou, je leur trouve une tendresse particulière

    Pour le reste je vous laisse entre vous (Zalamite et toi) :)

    @Le Mythe: ”Al hob” ça c’est une autre histoire lol ça a quelque chose de très fonceur comme appellation, ”al hoba” je te dit même pas lol

    J’aime bien ”el hibane” aussi lol

    en fin de compte je l’aime bien ce billet il est tout plein d’amour :)

  11. 11 Hynd

    LOL LOL LOL Ken, je trouve ce post excellent, je pensais pas que Hbiba pouvait susciter tant d’inspiration!
    Eh ben Hbiba diali cela ne fait que confirmer ton talent, tu peux decidemment ecrire sur tout!

  12. 12 mohamed

    Content que tu aies retrouvé ton inspiration, bonne continuation !

  13. 13 Stéphane

    Kenza,

    Je cite :
    “Chacun d’eux porte en lui un sens, un ou deux”

    Moi j’ai l’impression que chaque mot porte en lui deux sens, en tout cas en français

    Tu a remarqué qu’une phrase peut etre correcte grammaticalement mais signifier quelque chose de faux (exemple : les chats sont bleus)

    Les mots ne sont pas simplement une description du réel. Ils révèlent quelque chose d’autre.

  14. 14 ic camasiri

    la violence du corps a corps se heurte a la douceur des mots comme pour dissimiler la bassesse de l’intention par un je ne sais quoi …

  15. 15 tn-nike

    plus de détails:

    bienvenue à — http://www.remise-nike.com

    VOUS NE DEVEZ PAS MANQUER

  16. 16 timberland Pas cher

    http://www.timberlandmonopole.com/

    Timberland
    Les 10 meilleurs films d’horreur

  17. 17 TN NIKE PAS CHER

    Bienvenue à – http://www.maniketn.com —-

    meilleur sevice de la manière suivante:

Leave a Reply





Mes Photos

www.flickr.com

 

February 2009
M T W T F S S
« Jan   Mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  



serial corel draw 11

serial corel draw 11 serials

windows 7 key

windows 7 key

winrar 3 download

winrar 3 download freedownload

free corel photoshop download

free corel photoshop download keygen

office 2010 free

office 2010 key

adobe free

adobe free

free corel downloads

free corel downloads cracked

corel dvd moviefactory 6

corel dvd moviefactory 6 downloads

photo shop key

photo shop key

windows 7 free

windows 7 crack

key office 2010

office 2010 key

free winrar download for xp

download winrar for xp for free

office 2010 professional key

office 2010 key

windows key

windows key

photoshop key

photoshop key

serial winzip 11

serial winzip 11 key

winrar password cracker serial

wirar password cracker

download photo shop free

photo shop serial

cs5 serialz

cs5 serialz free